Modifier
Le dernier combat de Karim Rabbi: Pour la verite, son honneur, sa famille, sa compagne et

Le dernier combat de Karim Rabbi: Pour la verite, son honneur, sa famille, sa compagne et

Victor Ojeda Mari

Broché : 254 pages

Editeur : Le Gant et la Plume

Dimensions du produit : 15,2 x 1,5 x 22,9 cm

=============================================

UNE AFFAIRE "BIDON" !J'ai eu l'occasion de contacter de nombreuses personnes au cours de cette enquête. Ce qui m'a frappé c'est ce mot « bidon » qui revient dans leur bouche.

Nadia la sœur de Karim :

« Oui ! Un drôle, drôle de procès. Un procès bidon ! Par conséquent pour nous ; ce procès est bidon. Une manipulation. »

Maître Simonetti, son avocat :

« C'est vrai, tu as eu un procès « bidon ». Je ferais de mon mieux pour t'aider. Tu le mérites. Je suis content que tu aies trouvé des gens qui t'aident. »

Une policière qui encadrait Karim lors du procès ainsi que 7 de ses collègues :

« Monsieur Rabbi, vous avez eu un procès bidon ! […] avec moi, nous étions 8 flics qui ont douté ... 8 flics qui doutent c’est un signe... »

Oui, l'affaire Karim, condamné à 10 ans de prison pour viols, l'ancien champion de boxe professionnel, plusieurs fois champion de France, qui était aux portes du Championnat d'Europe et qui dût abandonner sa carrière prometteuse à la suite d'un décollement de la rétine est « bidon ».

- Enquête policière bidon._ Instruction bidon

- Procès bidon.Tout est bidon avec du « bidouillage » du « magouillage » tant au niveau de l'enquête policière que de l'instruction du juge pour aboutir à un procès manipulé. Tout ça, dans le seul but de faire condamner à tout prix Karim.Au fil des pages, ces bidonnages, ces bidouillages, ces magouillages ont été amplement démontrés. Chacun jugera en son âme et conscience.

L'affaire Karim nous concerne tous, car elle relève de l'erreur judiciaire.L'affaire Karim :

- n'est pas arrivé qu'à lui._ elle est arrivée à d'autres

- elle n'arrive pas qu'aux autres._ elle peut nous arriver.

N'oublions pas les paroles de maître Floriot :

« L’homme le plus honnête, le plus respecté, peut être victime de la justice. Vous êtes bon père, bon époux, peu importe. Quelle fatalité pourrait vous faire passer pour un malhonnête homme, voire un criminel ? Cette fatalité existe, elle porte un nom : l’erreur judiciaire ».

Lire la suite
Éditeur : Le Gant et la Plume Langue : français
Genre : Sports Sortie : 6 novembre 2019
Sous-genre : Sports de combat

Biographie

Victor Ojeda Mari

Aide-chimiste, gérant, formateur, informaticien. Avant tout autodidacte. Après la naissance de sa première petite fille, il commence à écrire et à proposer ses essais religieux pour publication. Après cette première expérience, il se lance dans le genre roman et scénario ayant pour thème central : l'individu, la famille, la société, la politique, la religion, la spiritualité. Tous ces thèmes qui lui tiennent à cœur.

Écrire à l'auteur

Vous devez être connecté(e) pour envoyer un message. Se connecter

track